Vyacheslav-Kiselev-arbitre-UFC

Benoit Saint-Denis VS Elizeu Zaleski dos Santos, les raisons d’une absence d’arbitrage.

La soirée de l’UFC 267 a été formidable ! Nous avons eu la chance de voir des combats de grandes qualités avec de belles surprises. Malheureusement un événement est venu ternir cet event, je veux parler de l’arbitrage désastreux du combat opposant Benoit Saint-Denis (8-1 MMA, 0-1 UFC) à Elizeu Zaleski dos Santos (23-7 MMA, 9-3 UFC).

Vyacheslav-Kiselev-arbitre-UFC-benoit-saint-denis

A la suite de l’UFC 267 beaucoup de monde a parlé de fautes d’arbitrage, en se plaignant que le combat aurait du être arrêté bien plus tôt. La mission première de l’arbitre étant de préserver l’intégrité physique des combattants, il est clair qu’il y a eu un raté !

D’ailleurs Kiselev s’est vu suspendu pour la soirée alors qu’il devait également arbitrer le combat Magomed Ankalaev VS Volkan Oezdemir.

Pourtant Vyacheslav Kiselev avait déjà arbitré plusieurs combats :

  •  UFC Fight Night 163 à Moscou en novembre 2019
  • UFC Fight Night 149 à Saint-Pétersbourg, en Russie, en avril 2019

Mon hypotèse sur Vyacheslav Kiselev

Mais alors pourquoi ne pas avoir arrêté le combat au 2ème round ? Peut être faut-il aller chercher du côté de la vie personnelle de Vyacheslav Kiselev. L’arbitre est un ancien combattant professionnel. Il a combattu de 1997 à 2003 avec un record de 0-4. Kiselev a perdu tous ses combats par arrêt de l’arbitre au 1er round, et son combat le plus long n’a duré que 2:02 minutes.

Il y a donc fort à parier que Kiselev s’est pensé volé avec les arbitrages de ses propres combats. Sans doute n’a t-il pas voulu faire la même chose dans le combat Benoit Saint-Denis VS Elizeu Zaleski dos.

Vyacheslav-Kiselev-arbitre-UFC-benoit-saint-denis-arbitrage

Quand on voit l’avalanche de mauvaises réactions des fans de l’UFC 267 sur les réseaux sociaux, nous ne pouvons nous empêcher de penser que Vyacheslav Kiselev aurait mieux fait d’oublier les traumatismes de sa propre carrière, et de se concentrer d’avantage sur les combattants qu’il était censé protéger…

Dos Santos et son équipe ont rapporté au personnel médical de l’UFC que Kiselev avait mal fait son travail :

«Nous ne savions pas qu’il avait été retiré (de son autre combat pour le moment), mais nous en avons parlé avec les médecins et le personnel médical qu’il n’avait tout simplement pas fait du bon travail là-bas. Il mettait les gens en danger », a déclaré dos Santos.

Je clôture cet article en signifiant la grande admiration que j’ai pour Benoit Saint-Denis. Peu de combattant peuvent encaisser ce qu’il a pris ce week-end, et pourtant il est resté debout comme un guerrier. Si ce premier combat aura été difficile, j’ai bon espoir pour la suite de sa carrière.


Laisser un commentaire